SUR LES TRACES DE L'ASCENSEUR
Disparu et pourtant toujours présent!

Il y a un peu plus de 40 ans étaient démolis l'ascenseur et la passerelle menant à Notre Dame de la Garde (voir chapitre). Que reste t'il de ce monument emblématique et regretté par certains? Encore une occasion de parcourir les rues de Marseille, "en étranger"!


Pour commencer, prenons un peu de hauteur...La vieille carte postale prise à proximité du cours Julien et qui offrait un superbe panorama vers Notre Dame et son ascenseur semble un bon départ: voyons si des traces restent perceptibles à partir de ce point de vue. panoramaDirection place Cézanne, au dessus du cours Lieutaud. L'endroit est animé, le marché est tout proche...Je me faufile entre les voitures en stationnement anarchique. La vue a certainement été prise du haut de cet immeuble, au-dessus du bar PMU. J'ai en effet du mal a trouver une brèche en direction du Sud Ouest.






Je fais quelques pas en direction de la place Notre Dame du Mont et j'entrevois la basilique entre un immeuble et un arbre: il me semble apercevoir des rails en contre-bas de la colline sacrée. julienJe prends une photo, l'agrandis sur l'écran de l'appareil, et en effet, il s'agit bien des cicatrices laissées par les rails sur le support rocheux. C'est un bon départ.  Il s'agit à présent d'aller vérifier sur place.

 





Je décide d'emprunter la voie qui jadis, a conduit des milliers de visiteurs à la gare de départ de l'ascenseur, la rue Dragon. dragonA son entrée, une panneau indicateur récent m'indique que je suis sur la bonne voie: on peut toujours accéder à la basilique par ici. La rue est étroite et longue.

 

 

 

 

 

barbasAu bout de la voie, à l'angle de la rue Jules Moulet, une surprise m'attend: le bar l'ascenseur! Je suis donc sur les lieux mêmes de l'ancienne gare. Hélas, un immeuble moderne m'empêche de m'approcher de la falaise sur laquelle s'appuyaient les rails. Pourtant, la basilique est là, toute proche. 

 

icimemeAprès avoir remarqué au sol une inscription relative à la bataille de Notre Dame de la Garde, en août 1944, je rejoins la basilique par Vauban.

 

 

 




 

escalierscroix Je descends la centaine de marches qu'empruntaient jadis les visiteurs pour se rendre vers la passerelle dont une partie a été conservée: elle est hélas inaccessible. La croix qui se trouvait au niveau du parking y a été implantée, entourée d'arbres.

 

 

croix3bustop2 J'emprunte le chemin en contre-bas afin d'observer le pilier qui a été conservé et me rapprocher de l'emplacement des anciens rails. L' arrêt de bus de la ligne 60 a pour nom: Ascenseur. Nous sommes pratiquement sous la passerelle, si elle avait été encore là.

 


railsDSCF7611Impossible de se rapprocher du bord de la falaise, grillagé par mesure de sécurité. Je me dirige par conséquent vers la rue Plateau Cherchell située un peu plus bas, et là, à travers des grilles de protection, apparaissent enfin les cicatrices laissées par les rails du funiculaire. La vue sur une partie de la ville est vertigineuse. D'ici, on peut apercevoir la rue Dragon, telle qu'ont pu la voir des milliers de gens, depuis leur cabine, en descendant vers la gare.